Comment étudier les offres de mutuelles ?

La mutuelle santé recouvre de nos jours plus de la moitié des français. Avec les problèmes liés au recouvrement de l’assurance-maladie, la complémentaire santé a connu son essor pour prendre en charge les restes qui ne sont pas assurés par l’assurance-maladie. Avec le marché concurrentiel dans ce secteur d’activité, aujourd’hui, le choix de la bonne mutuelle est parfois difficile aussi bien que l’étude comparative de leurs offres respectives. Il faut de ce fait prendre en compte nombreux paramètres pour ne pas tomber dans un piège. Comment alors évaluer les offres de mutuelles ?

Identifier les différents niveaux de garantie et le recouvrement pertinent

Le premier critère pour étudier les offres de mutuelle est centré sur les besoins de l’assuré. il faut établir une grille d’identification des besoins à recouvrir qui concerne surtout l’âge et état de santé en général du bénéficiaire, les soins en cours ou les plus probables pour les futurs et les habitudes de soins qui peuvent mobiliser des dépassements d’honoraires. En plus, les mutuelles proposent des offres à différents niveaux de garantie. C’est en fonction de l’intervalle de cette garantie que les frais de remboursements varient. Plus la garantie est importante plus les frais reste à charge de bénéficiaire diminue.  Avec VIVAZEN, la complémentaire santé MAAF, vous bénéficiez de garanties adaptées sur cinq niveaux en soins courants, hospitalisation et optique-dentaire pour répondre au mieux à vos besoins santé.

Évaluer les remboursements exprimés en pourcentage ou en montants

Selon les offres, les mutuelles peuvent exprimer en pourcentage ou fixent à un plafond de remboursement les frais au profit des clients. Il est de ce fait recommandé de faire un calcul coût-bénéfice pour gagner plus. Le remboursement par pourcentage peut être aussi bien bénéfique que ceux en montants. Tout dépend en effet d’évaluation de coûts que les assurés ont à anticiper. À titre d’exemple, si le remboursement des frais médicaux courants tels : les consultations médicales, les médicaments, est exprimé en pourcentage, le reste des frais à la charge de l’assuré varie selon le taux de remboursement et le niveau de garantie. Par contre, s’ils ont exprimé en montant, les bénéficiaires quel que soit le montant des dépenses seront payés à un plafond de remboursement fixé au préalable par la complémentaire santé.

Soyez vigilant au tarif forfaitaire

La prise en charge forfaitaire est aussi possible, dans ce cas, il est aussi bien vigilant de prêter attention à la fois sur les montants et les durées de prises en charge. En cas d’hospitalisation par exemple, les mutuelles abordent une durée de prise en charge de 10 jours par exemple. Il faut de ce fait choisir entre les conforts durant les restes de séjour en cas de durée plus longue ou prendre en considération cet intervalle pris en charge. Cette situation s’applique aussi pour certaines médecines douces, les mutuelles peuvent prendre en charge chaque recours annuel ou payent 3 ou 4 séances par ans. C’est aux assurés d’évaluer ce qui le convient le mieux pour eux.

Mutuelle : comment choisir un contrat sur-mesure ?
Qu’est-ce que les frais réels dans une mutuelle ?